Groupe Nemea : information face au coronavirus En savoir plus

Comment préparer un dossier de location pour un appartement ?

Candidature pour une location : les pièces à fournir 


Avant de pendre votre crémaillère dans votre futur et génial appartement, vous devez bien sûr trouver la perle rare, autrement dit, un logement spacieux, hyper bien situé, tout équipé et dans votre budget (certains diront mission impossible). Vous l’avez déjà déniché ? Bravo ! Maintenant, il vous faut passer la dure étape de sélection pour espérer devenir le futur locataire. Votre arme fatale pour convaincre l’agence ou le propriétaire du logement ? Un dossier de location complet, bien présenté, qui va donner immédiatement confiance au bailleur et le rassurer sur votre sérieux et votre fiabilité (non, votre air de premier de la classe ne suffira pas…). L’agence immobilière que vous avez sollicitée vous a fourni une liste de documents à fournir longue comme le bras ? Il est vrai que les pièces à fournir peuvent paraître nombreuses, mais attention, on ne peut pas non plus vous demander tout et n’importe quoi (exit le nom de votre compte insta…). 

Voici la liste des documents que l’on est en droit de vous demander pour votre dossier locatif :

  • La copie d’une pièce d’identité : carte d’identité, passeport, permis de conduire, carte de séjour ou de résident (la carte fidélité du McDo, vous pouvez oublier…)
  • Un ou plusieurs justificatifs de domicile : 3 dernières quittances de loyer, attestation sur l’honneur de vos parents (hébergeant) 
  • Des justificatifs liés à votre situation professionnelle et à vos revenus : en tant qu’étudiant, il s’agit de votre certificat de scolarité, contrat de travail de votre job étudiant si vous en avez un (ne gonflez pas le montant des bulletins de salaire sur Photoshop vous allez vous griller), avis d’imposition
  • Avis d’attribution de bourse pour les étudiants boursiers 
  • Justificatif de versement de la Caisse d’allocations familiales si vous bénéficiez d’indemnités 


Les documents concernant le garant 


En tant qu’étudiant, vos revenus peuvent être fluctuants (cachez ce découvert que je ne saurais voir). Il est possible qu’on vous demande si quelqu’un de votre entourage (de préférence plus vieux et en CDI) peut se porter garant pour vous. En clair, ce bienfaiteur s’engage à payer le loyer si vous ne pouvez pas le faire. Dans bien des cas, ce sont les parents qui se portent garants pour leurs enfants (eux aussi, ils ont hâte que vous preniez votre indépendance). 

Le propriétaire (ou l’agence immobilière le représentant) peut demander au garant :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile (pas 50 !)
  • Un document certifiant la situation professionnelle (contrat de travail…)
  • Un justificatif de solvabilité (visant à démontrer qu’il peut effectivement prendre le relais) comme avis d’imposition, 3 derniers bulletins de salaire…) 

Et c’est tout !

Imprimez votre dossier complet en plusieurs exemplaires, afin d’en fournir un à l’agence et l’un directement au propriétaire si vous visitez le logement avec lui. Gardez en tête que la concurrence est rude ! Ne négligez pas la forme, fournissez un dossier propre et bien ordonné (évitez les taches de gras ou de café, tant qu’à faire). Pour montrer votre bonne volonté, vous pouvez choisir d’ajouter un CV, une lettre de recommandation (pas celle de tatie Janine hein). 


Dossier de location appartement : les documents interdits 


Avant de vous louer son bien, il est logique que le propriétaire se renseigne sur votre identité et vos revenus. L’objectif pour lui ? Vérifier que vous avez les capacités financières suffisantes pour régler chaque mois le loyer (d’où la caution des parents). Toutefois, la loi encadre strictement les documents qu’il a l’autorisation de vous demander. 

En aucun cas, le propriétaire ou l’agence ne peut exiger ces documents (ce n’est pas légal) : 

  • Un dossier médical, un bilan sanguin ou ce qui est en rapport avec votre santé
  • Un extrait de casier judiciaire 
  • Une copie de vos relevés de comptes bancaires
  • Une photo d’identité (hors de celle figurant sur vos papiers d’identité) et toute autre photo d’ailleurs 
  • Une attestation d’absence de crédit en cours ou encore prouvant que vous n’êtes pas fiché à la banque de France

Sachez que tout propriétaire qui exigerait des candidats à la location ce type de document s’expose à une amende de 3 000 euros, prévue par la loi Alur.

Ajoutée le 08 Octobre 2020