Doit-on payer une taxe d’habitation en tant qu’étudiant ?

taxe-habitation

Tout locataire au 1er janvier de l’année doit payer une taxe d’habitation ; qu’il soit salarié, étudiant ou en recherche d’emploi. Vous êtes étudiant ? Certaines conditions peuvent vous permettre de bénéficier d’un allègement ou d’une exonération de taxe d’habitation étudiant. Nemea vous en dit plus.

Taxe d’habitation, étudiant et déclaration de revenus

Si vous avez fait vous-même votre déclaration de revenus, les finances publiques pourront vous faire bénéficier d’un allègement de taxe en prenant en compte votre situation financière. Si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous avez la possibilité de demander une réduction de taxe en contactant le service en charge des impôts.

Qui doit payer la taxe d’habitation en cas de collocation ?

La taxe d’habitation est établie au nom d’un seul occupant pour l’ensemble du logement. Les colocataires sont donc libres de répartir la somme en fonction du nombre de locataires dans le logement.

Exonération de taxe d’habitation : trois exceptions

Si vous louez ou sous-louez une chambre ou une partie d’une habitation, vous ne payerez pas de taxe d’habitation. En effet, la taxe d’habitation est affectée à la personne inscrite sur le bail de location de l’ensemble du logement. D’autre part, certains logements étudiants vous permettent de ne pas payer de taxe d’habitation. C’est le cas des chambres universitaires gérées par le CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires). Il en est de même pour les résidences étudiantes qui fonctionnent sous les mêmes conditions financières que celles des CROUS. Un étudiant qui dispose d’un logement au premier janvier de l’année doit donc payer une taxe d’habitation pour son logement, sauf cas contraire. À la recherche d’un logement ? Découvrez les résidences étudiantes Nemea appart’Etud situées à travers toute la France.

Ajoutée le 19 Juillet 2018